logo Le Camélia

Exposition vente de Mathilde Brunelet ( mat.b)

Artiste française née en 1986, Mathilde Brunelet reçoit sa formation artistique aux Beaux-Arts de Troyes. En réaction aux règles académiques qui lui sont imposées, elle se tourne vers la communication mais n’abandonne jamais la pratique du dessin. Ses voyages l’inspirent et enrichissent sa créativité. Elle est résidente au Rio Arts Club depuis juin 2015. Au fil de sa production d’oeuvres, l’artiste affine et développe un style bien à elle: le travail de la matie?re associant encre, acrylique et pigment pour mettre l’accent sur la silhouette. Lors de sa résidence au Rio Arts Club en 2015, son style évolue vers le Dripping : les silhouettes figuratives se forment sur le support posé à plat où l’artiste balance et jette son pinceau noyé de matière. En particulier, les motifs végétaux et animaux reviennent régulièrement. Plus récemment, l’artiste s’est tournée vers des travaux plus abstraits. En parallèle de sa reconnaissance artistique, les talents d’illustratrice de Mathilde Brunelet ont été plébiscités par de nombreuses marques comme Hermès, Payot et Boucheron.


« Japan Mania•
Le Camélia, Bougival, 2018

Puiser son inspiration dans l'instant, le ressenti, le lieu.
Créer à partir d'émotions et se laisser surprendre par le hasard de l'imaginaire. La motivation principale qui guide le travail de Mathilde Brunelet est d'attraper l'œil. Son sens aiguisé de l'observation et sa soif d'exploration la poussent à multiplier voyages, recherches et projets artistiques pour transporter les curieux dans une histoire à interpréter. Elle aime la mise en scène et les décors baroques et Japonisants, ses peintures nomades laissent à penser à des empruntes, vestiges de voyages fossilisés.
Dans cette exposition elle nous invite au Japon, une île qui la fascine depuis toujours et un pèlerinage qu'elle à pu réaliser en Septembre 2017.

Kimonos en trompe I' œil
Kimono où « l'habit que l'on porte sur soi».
Objet et symbole mystérieux en forme de « T », le kimono est une marque l'appartenance à une classe, une œuvre d'art enveloppant celui qui le porte. L'attention est ainsi portée sur le vêtement plutôt que sur le corps. Ce vaste champ d'expression artistique n'a pratiquement pas changé au cours des siècles et véhicule l'exploration des sensibilités contemporaines et une puissante réflexion sur la tradition Japonaise.

Yama ( la montagne)
Des pèlerins en quête d'élévation naturelle dans des paysages vertigineux. La montagne tient une place centrale au Japon sur le plan religieux et culturel pour apporter spiritualité et énergie. À travers cette série de peintures à l'huile, Mathilde cherche ainsi à remémorer ces décors oubliés en réintégrant. dans un style résolument contemporain les codes des estampes Nippones. Des mondes imaginaires qui laissent songeurs ...

Terre en Vue
Comme des terres vierges en vue d'un explorateur; ces paysages abondent d'une végétation indomptée et nous invitent au voyage et à la contemplation. Tels des îlots flottants dans une brume baignée de lumière, ces terres invitent les navigateurs à les explorer mais gare à ceux qui s'y précipitent car il y en a certaines dont on ne revient jamais.
Ces paysages ont étés réalisés avec de l'encre acrylique et une grande quantité d'eau pour noyer l'encre sur le papier et laisser le chemin des matières se faire entre les différents aplats de couleur.
L'inspiration est venue lors d'une résidence dans un ancien relais de poste dans l'Aveyron (domaine de l’Albinie). Cet endroit envoutant se situe dans une enclave entre 3 grandes montagnes. Mathilde y avait installé son atelier pendant une semaine, la fenêtre ouverte sur ce paysage changeant et chargé de mystère.

Décadanse
« Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir.» Henri Matisse
Le tableau de fleurs dégage et communique une grande vertu positive qui porte le nom de joie. Sa contemplation évoque des souvenirs, un monde d'une simplicité enfantine, la joie du cœur. La fleur dans sa signification spirituelle est libérée de toute entrave et nous renvoie à la méditation. Mathilde revisite la nature morte en y ajoutant l'élégance qui motive son travail. En chargeant ses toiles de bouquet extravagants, elle nous rappelle la peinture bourgeoise oubliée, les tentures et les tapisseries opulentes qui ornaient autrefois les salons.

Liens :

http://mat-b.com
https://www.atelier-mat-b.com/home-atelier-mat-b
https://fr.linkedin.com/in/mathilde-brunelet-22226410
https://www.pinterest.fr/soulart1957/art-of-mathilde-brunelet-following-kiraz/